SECTEUR GARE, LES HAUTES PERRIERES

MISSION : DIAG / Faisabilité / PROG / ESQ / Création et réalisation ZAC / AVP / CRAPE / Visa des PC / Suivi architectural / Communication
PROGRAMME : Renouvellement urbain secteur Gare et extension urbaine des Hautes Perrières à l’Est de la ville :
La volonté de la ville de Vern-sur-Seiche est de réfléchir sur du long terme au développement concerté d’un territoire stratégique, celui du secteur Est. Comment
créer 560 logements sur 15 ans, en maîtrisant les équilibres et en respectant le mode de vie et de fonctionnement de la ville existante ?
Le secteur d’étude se situe à l’interface entre la ville existante et la campagne préservée. Les vallées du Peillac et du Clos Sotin, les massifs boisés et les terrains
agricoles forment un contexte riche à préserver.
Le projet intégrera la qualité et les caractéristiques du paysage actuel dans une urbanisation progressive et acceptée.Une méthodologie pour un travail collaboratif : comment faire naître l’intelligence collective?
Le projet se fabrique autour d’une méthodologie, sous forme d’ateliers, de studios avec les différents acteurs de la ville, du territoire mais aussi en impliquant les
habitants.

L’objectif sera de produire une forme urbaine offrant une densité acceptable socialement, une densité rentable économiquement, une densité soutenable
globalement. Une démarche de qualité s’ impose par une recherche de moyens renouvelée.
1/ Une démarche sociétale, qualité d’usage et qualité de vie :
Le déploiement du projet passe par une appropriation progressive des lieux et du territoire. L’initiation de nouveaux usages se met en place à travers des
installations temporaires. A chaque étape, il est nécessaire de prendre le temps d’observer les usages spontanés avant d’imposer des pratiques importées.
L’aménagement de la ville veillera à la fois à favoriser l’appropriation, la santé et le bien être des habitants.
2/ Une démarche environnementale globale : de l’urbain au bâtiment et son usager
Le projet de l’extension urbaine de la ville de Vern-Sur-Seiche, implique une réflexion sensible et attentive aux impacts sur l’environnement.
Energie : atteindre de nouvelles exigences, bâtiments BEPOS, RT 2020…
Eau et biodiversité : l’imperméabilisation et la porosité des sols, la gestion des eaux pluviales, soutenir une densité végétale, les continuités de trames vertes et
bleues, la notion de Coefficient Biotope de surface…
Transports : croiser les dimensions énergétiques de l’aménagement, la place de la voiture, la mutualisation optimisée des stationnements sur l’espace public, le
covoiturage, la halte ferroviaire, les transports en commun, les vélos…
Déchets : La gestion des déchets doit être aussi perçue sous l’angle d’une disponibilité de ressources locales renouvelables, dans une logique énergétique de
biomasse.
3/ Une démarche économique :
Au delà de la faisabilité économique du projet, la priorité est aussi de s’interroger, avec la ville et les acteurs du territoire, sur le potentiel économique du secteur
et les impacts sur l’amĂ©nagement urbain et bâti. A l’heure oĂą le mode de travail est en pleine Ă©volution : bureaux partagĂ©s, tĂ©lĂ©travail, auto entrepreneur, etc…de
nouvelles manières de marier lieu d’habitation et lieu de travail sont à inventer.

MAÎTRISE D’OUVRAGE : TERRITOIRES PUBLICS
MAÎTRISE D’OEUVRE URBAINE : Urbaniste : GOA / Paysagiste : APRES LA PLUIE / Bureau d’études environnement et santé bâti, Facilitateur pour la démarche
collaborative : Wigwam / BET Études Thermiques : POUGET / VRD : SODEREF
SURFACE TOTALE : Secteur Gare : 4 Ha / Extension urbaine Les Hautes Perrières : 16 Ha
COÛT HT DES TRAVAUX : nc
ÉTAT D’AVANCEMENT : Études urbaines

détails du projet + télécharger le pdf masquer le menu < image précédente image suivante >

< retour